Pascal le lapin est un conte démocratique, participatif et comestible. C’est une réflexion sur la dérive totalitaire dans les sociétés démocratiques à partager à partir de six ans.

 

Il raconte l’histoire de l’île de Pâques depuis sa découverte par une bande de lapins en chocolat. On assiste donc à la naissance d’une société, à l’édification d’une ville entièrement comestible, et au parcours politique de Pascal le lapin — de ses débuts lumineux et pleins d’espoir jusqu’à sa déchéance brutale et à sa fin tragique. Les enfants, considérés comme des lapins à part entière, sont invités à prendre part au processus démocratique.

A la fin, sous prétexte d’une catastrophe naturelle, les personnages et les décors (qui sont délicieux) sont entièrement mangés par le public.

Pascal le lapin a fait l’objet d’une adaptation radiophonique sur France Culture, réalisée par Cédric Aussir avec les élèves du groupe 40 de l’école supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg.

Avec Mélissa Barbaud
Texte et mise en scène : Benjamin Abitan
Scénographie comestible : Sofia Teillet
Marionnettes : Virginie Chevrier et Marianne Muller

 

Extraits (Captation réalisée en mai 2009 à l'école Jules Laforgue de Montreuil) - comédienne : Mélodie Richard